2

Interview de Laure Soulet (Agile Communication)

Aujourd’hui, nous découvrons Laure Soulet, consultante en communication indépendante, formatrice, et présidente du club d’affaires de Montauban « La Toile 82 ». Bénéficiant de plus de 15 années d’expérience dans différentes agences de communication à Toulouse et Montauban, Laure propose à ses clients une approche globale de la communication permettant de définir et mettre en cohérence toutes leurs actions de com. On pourra découvrir son offre, sa vision et ses références sur son site Agile Communication.

Raconte-nous un peu ton parcours : Comment es-tu devenu indépendante ?

J’ai commencé par la vente, commerciale itinérante après un BTS, toujours dans des produits de communication et de publicité. Il faut dire que je suis tombée dedans petite… avec un père prof en communication des entreprises, et une mère « technicienne PAO, claviste en photocomposition » (disait-on à l’époque) !

Mon parcours m’a faite naviguer d’agences de com en agences web, en passant par le marketing et la promotion. De modeste taille ou d’envergure ambitieuse, ces structures m’ont permis d’aborder la com pour les entreprises et les collectivités sous toutes ses formes. Petit à petit, ma culture de la com globale, mon approche auprès de cibles aux profils très variés, la prise en main de projets au périmètre plus ou moins gourmand, plus ou moins technique, plus ou moins stratégique, ont forgé ce que je peux appeler maintenant mon expertise.

Le temps passant, je me suis sentie accomplie, alors que le secteur de la com est mis à mal par les effets de la crise. Mon avis est que le modèle économique des agences de com ne tient plus. Du fait de l’avènement des freelances, et de la nécessité pour les entreprises de pouvoir communiquer à des prix décents, ce marché est en pleine restructuration. C’est là que je me positionne avec une offre et une posture qui me semblent adaptées aux structures en demande d’accompagnement, pour communiquer simplement et efficacement.

Quel est ton métier ? Qu’est-ce que tu fais ? Qu’est-ce que tu proposes à tes clients ?

Je suis « Consultante en Communication des Entreprises, et Formatrice ». Consultant c’est un peu un panier dans lequel on met plein d’intentions mais ça reste vague… Plus concrètement : je m’occupe de la com de mes clients dans sa globalité, comme si j’étais la responsable / chargée / directrice de communication de l’entreprise. Sachant qu’à mon sens, il n’y a pas de périmètre de communication suffisamment petit pour qu’il ne mérite pas qu’on se pose pour y réfléchir. La com est stratégique dans la boite, elle a une incidence si forte dans son évolution qu’elle doit juste être pensée, puis repensée.

Je m’adresse à des TPE, PME, PMI, associations et institutions publiques locales. C’est auprès d’eux que je me sens utile, car la demande est spontanée : ils souhaitent professionnaliser leur démarche globale, arborer un profil communiquant et une identité aboutis, harmoniser leurs supports et rationaliser leurs actions de communication, à un moment donné et dans la durée.

Dans ma démarche : je conseille, je réalise, je gère, je forme… et du fait de ma personnalité j’accompagne vraiment le dirigeant pour devenir acteur de sa com.

Peux-tu nous décrire une prestation type ?

D’abord on fait un état des lieux. On va dire un « audit » pour employer le terme qui claque !! Tout bêtement on met tout à plat : identité, détail de l’offre et des services, profils clients, concurrents, supports existants, actions en place, objectifs qualitatifs et quantitatifs… J’observe tout, car la communication est partout dans l’entreprise. Et contrairement à ce qu’on croit, elle contribue en tout à son développement, ça n’est définitivement pas que de l’image. Ma formation commerciale initiale me confère une vision très orientée vers l’objectif de croissance de l’entreprise, et le rapport que cette dernière entretient avec ses clients, le nerf de la guerre…

Une fois la matière récoltée, j’analyse le tout, il en ressort des préconisations. Il est très important de préciser que celles-ci tiennent compte des ressources du client : ses moyens budgétaires alloués à la com bien sûr, mais aussi ses moyens humains, logistiques, temps et compétences. L’entreprise doit faire avec qui elle est à l’instant T pour atteindre un objectif réaliste, il n’est pas question de lui « vendre » du rêve, ça n’a aucun sens si elle ne peut pas le réaliser ensuite.

Je valide avec mon client ce qui dans les préconisations est retenu et je mets tout ça dans un vrai plan de com, un calendrier d’une année. Ainsi, au lieu d’avancer par sauts de puce, le client a une vision réfléchie et stratégique de sa com et des investissements qu’elle y consacre.

A ce stade, il n’y a plus qu’à déployer le plan, et je reste aux côtés du client pour cela. Je réalise moi-même certaines prestations, je fais travailler mon réseau de partenaires qualifiés pour d’autres, je forme mon client aux sujets de com qu’il choisit d’internaliser. Je me compare souvent au maitre d’œuvre dans le bâtiment, je fais la même chose avec de la com !

Et combien ça coûte ?

Haha !! l’éternelle question… c’est impossible de donner un budget pour une presta, chacune est différente, aucune ne se ressemble. Et je me veux Agile dans ma méthode, alors tout est adapté au réel besoin et profil du client, quitte à échanger les contours la prestation avançant car il n’y a qu’une fois qu’on a plongé dedans que le potentiel ou les limites réelles émergent parfois.

Pour autant, mon offre consiste à mobiliser de mon temps, et ce temps a un coût. Dans les métiers de la com, un consultant vend sa journée à partir de 600€. Ça peut dépasser les 1000€ jour… J’ai choisi un positionnement différent. Car il faut être cohérent : parce-que c’est invasif comme prestation le conseil coute « cher », et mes cibles en ont pourtant impérialement besoin. Mais il serait absurde de leur faire dépenser tout leur budget dans un audit pour livrer des préconisations qu’ils n’auront alors plus les moyens de s’offrir !!! Alors je tiens un tarif jour qui me semble juste, juste pour mon client et juste pour moi, à 390€ net. Je monte mes devis avec la plus grande justesse qui soit, un temps suffisant pour que ce soit abouti et exhaustif, mais pas disproportionné car alors ce serait une sur-dépense inopportune.

Si je peux donner un conseil objectif sur le sujet, un plan de com à l’année c’est une ligne qui représente entre 5 et 10K (réalisation de supports et actions inclus), pour qu’on puisse parler de réelle démarche communicante. Ça doit faire partie des charges de l’entreprise, abordé comme un investissement nécessaire et utile pour se développer ou a minima se maintenir. On n’a rien sans rien ! Et si elle ne communique pas, l’entreprise n’existe pas.

Une mission dont tu es particulièrement fière ? Ou ton premier client ?

Oh lala… je ne vais pas pouvoir en citer qu’une !!!! Mes clients ne se rendent sûrement pas compte à quel point ils peuvent parfois contribuer à mon développement personnel, par leurs démonstrations de confiance et de bienveillance… et puis bien sûr, lorsque j’ai un retour valorisant la qualité de mon travail, je me sens plus que jamais à ma place.

En tant qu’indépendante, mon premier client a été mon ami Frédéric Maratuech, société Intrasol, bureau d’étude des sols à Toulouse, Biarritz et Montpellier. Il m’a demandé de monter le cahier des charges et rédiger les textes de son site internet. Je m’organisais tout juste à l’époque alors il a dû faire preuve de compréhension pour tolérer mes retards. Et je l’en remercie… depuis niveau délais je me soigne !

Il y a les clients qui me suivent depuis plusieurs années aussi, et qui m’ont connue en agence. Il faut oser le dire, ils m’ont suivi parce-que c’était moi, et c’est une suprême récompense je trouve. Comme Tiger Grip, spécialiste en sur-chaussures de sécurité et distribuant ses produits dans 40 pays dans le monde. Nous nous sommes connus à la genèse de leur histoire, vendre à l’international faisait partie des projets, et maintenant les voilà à conquérir le globe !

Il y a les projets qui deviennent ceux du cœur également… et qui donnent tout son sens au lever le matin après un coucher (car bossé) trop tard la veille. Comme cela j’ai accompagné 4 mois durant les 17 Services de Santé au Travail de (l’ex-région) Midi-Pyrénées pour la préparation de FIRRST – Forum Interdépartemental du Risque Routier au Travail qui s’est tenu fin mars. C’était une aventure humaine superbe, avec les Préventeurs des Services, instigateurs du projet, absolument novices en matière de communication globale mais absolument portés par leurs convictions et leur engagement. Ils travaillaient tous pour la première fois ensemble, et le résultat a été top.

Quel est ton cadre de travail ?

Au début, j’ai travaillé de chez moi beaucoup, depuis mon bureau niché sous un escalier. Mais j’avoue, ça a une vraie limite pour quelqu’un qui n’est pas solitaire dans l’âme, et d’évidence aussi pour dissocier son environnement pro du perso.

De par ma démarche d’accompagnement dans la durée, j’ai de plus en plus travaillé chez mes clients. Ma vocation c’est d’être près d’eux, et pour m’imprégner de ce qui fait leur identité et bien la travailler, quoi de mieux que de plonger intimement dans la vie de la boite et l’éprouver. Ainsi, et de plus en plus, je réalise mes prestations au cœur des équipes, en venant chez eux régulièrement m’installer sur un coin de table à ma disposition, en mode totale immersion. C’est ce qui assure la continuité de la démarche globale (et me fait aussi kiffer mon job, car je suis dans le partage continuellement). C’est aussi très vertueux, car le client comprend ce qu’il achète, il me voit travailler pour et avec lui, c’est concret, alors que la com parait abstraite et superflue pour beaucoup.

Lorsque je ne suis pas chez mes clients, j’ai maintenant deux points de chute pour bosser. A Toulouse je travaille dans les locaux de l’Agence Darman, qui me missionne en tant que Consultante en Stratégie et gestion de projet pour certains de ses clients. C’est une équipe qui déchire, leur job est d’excellente qualité, ils gagnent à être connus !!!!

A Montauban, mon fief d’adoption, où j’ai d’ailleurs le plaisir de présider le nouveau club d’affaires La Toile 82 (qui déchire lui aussi), je me réfugie à l’Espace Coworking l’Etincelle. C’est un lieu vivant tout autant que studieux, un parfait compromis pour moi. De nombreux indépendants s’y croisent.

En gros, je bouge beaucoup, et si on a l’impression que c’est dispersé, c’est pourtant aujourd’hui une logistique qui est hyper aboutie et très structurée dans ma tête. Chaque lieu au bon moment pour le bon sujet.

Un conseil pour ceux qui voudraient se lancer en Freelance ?

Entourez-vous ! L’indépendante accomplie que je suis là, est née grâce au regard, à l’écoute, à la main tendue et aux conseils de mes amis, partenaires, fournisseurs, concurrents… Je n’ai jamais été aussi riche socialement que depuis que je travaille seule !!

Travailler seul c’est flippant au début, c’est un saut dans le vide, sans filet… mes partenaires m’ont apporté la consistance et la réassurance pour bien avancer et que cette aventure soit à ce jour une réussite et la révélation de ma carrière professionnelle.

Travailler seul c’est aussi un jeu d’équilibriste. Il faut s’improviser gestionnaire, commercial, secrétaire, technicien… Je sais que beaucoup de freelances sont excellents dans leur domaine d’expertise, mais ils ne savent pas « se vendre ». Si ils ne font pas la démarche, leur activité dépérira, quand bien même ils sont hyper compétents. Ça fait partie des prestations que je propose d’ailleurs, avec des micro-formations pour acquérir des bases et des réflexes, forte de mon expérience passée en tant que manager d’équipes commerciales.

Ton resto préféré à Toulouse ou sur la région ?

J’adore le Restaurant Au Fil du Tram à Blagnac, c’est super bon, rapide et l’accueil est top.

J’aime beaucoup l’ambiance (et les gourmandises) de L’Autre Salon de Thé ou encore Bapz en centre-ville de Toulouse… c’est frais et on n’a jamais envie d’en partir.

A Montauban, il faut tester La Cantine de Proust, valeur sure et un café gourmand absolument délire avec 14 mignardises je crois bien !! Oui oui 14 ! et que du fait maison !!

A propos de Laure

Avec un long parcours professionnel dans différentes agences de communication, Laure a une expérience riche à faire partager à ses clients. Elle les accompagne dans la durée, avec une vision globale, et prend en charge l’ensemble de leurs actions de communication. Fluide et pragmatique, sa démarche d’accompagnement est fortement inspirée de la méthode Agile. De Toulouse à Montauban, elle bouge beaucoup et a su développer un réseau important tout au long de son parcours.
Récemment, elle est devenue présidente du club d’affaires de Montauban « La Toile 82 »

Son site : http://agile-communication.fr
Sa page Linkedin : https://fr.linkedin.com/in/laure-soulet-5455a868
Sa profil Facebook : https://www.facebook.com/soulet.laure

2 thoughts on “Interview de Laure Soulet (Agile Communication)

  1. Superbe article ! J’ai eu la chance de travailler avec Laure en agence et j’ai adoré son côté dynamique, ultra-professionnel et sa capacité à écouter et détecter les besoins de ses clients. Elle est un véritable atout pour l’Entreprise. Belle continuation à toi dans ce magnifique projet !

Comments are closed.