Romain Cipiere videaste freelance
0

interview de Romain Cipière (60000Km)

L’interview d’aujourd’hui va nous faire découvrir un indépendant toulousain qui possède une compétence qu’on ne trouve pas souvent : Romain est en effet vidéaste professionnel et accompagne ses clients dans la réalisation de leurs projets vidéos. Son site 60000km.fr présente son activité.

Raconte-nous un peu ton parcours : Comment es-tu devenu indépendant ?

J’ai commencé à travailler à Paris en régie TV en tant que salarié.

Parallèlement, j’ai inauguré le statut d’auto-entrepreneur qui venait de se créer. Je pouvais facturer mes prestations de cadreur-monteur, mais je répondais seulement à quelques demandes ponctuelles sans jamais être dans une démarche de développement commercial.

Après 7 ans de bons et loyaux services dans la capitale, l’heure de la rupture conventionnelle avait sonné. Avec ma compagne (Cèlia, graphiste-illustratrice travaillant également en indépendant), on a pris 2 sac à dos pour partir voyager un an autour du monde.

Ce voyage devait être la transition entre Paris et Toulouse mais aussi entre le salariat et l’entreprenariat. Ce choix de travailler en freelance est alors presque normal : choisir ses modes de travail, pouvoir être flexible, être seul maître à bord (ou presque).

C’était il y a 2 ans, et on ne regrette rien. Bien sûr, être indépendant ne signifie pas bénéficier d’une complète liberté (un salaire ne tombe pas tout seul du ciel), mais le fait de décider soit -même de ses pas d’entrepreneur vaut son pesant de cacahuète.

Quel est ton métier ? Qu’est-ce que tu fais ? Qu’est-ce que tu proposes à tes clients ?

Je suis vidéaste. Je réalise des films pour renforcer la communication de mes clients. Les formats sont très variés : film de présentation classique, clip événementielle, film d’animation, interview, vidéo storytelling…

Je travaille sur mes projets vidéo de A à Z, depuis la prise de brief avec le client, l’élaboration d’un script, le tournage, puis le montage et la livraison du film (avec au passage quelques conseils sur la diffusion).

J’interviens également en tant que formateur à l’outil vidéo. Construit selon un plan de formation auprès de responsable de communication par exemple, je les aide à monter en compétences autour de l’écriture de projet vidéo, du tournage et bien entendu du montage vidéo.

Une vidéo est aujourd’hui le média qui permet de parler le plus efficacement à sa cible, et est donc devenu un outil de communication démocratisé et accessible pour tous.

Du coup, mes clients sont très variés de par leur profil et leurs activités. Je peux travailler pour un créateur d’entreprise toulousain comme pour une entreprise nationale, filmer un chantier le lundi, et des abeilles le vendredi. C’est passionnant.

Peux-tu nous décrire une prestation type ?

Après une première prise de contact, je sollicite un RDV pour comprendre les besoins de mon client : son activité, ses objectifs, sa cible. On affine alors le type de contenu vidéo le plus approprié avant de préparer le tournage.

Le jour J, je tourne les vidéos et réalise les interviews le cas échéant. Le tournage peut être terminé en une demi-journée comme être étalé sur plusieurs dates.

Je passe alors en post-production pour monter le film selon le script préalablement défini avec le client : construction des séquences, montage audio, musique, titrage, etc… Le film passe par une première visualisation auprès du client pour une validation ou d’éventuels corrections.

Et combien ça coûte ?

Pour un film événementiel dont le tournage dure une soirée ou une demi-journée, un montage de 2 à 3 minutes coûte environ 750€

Pour un film de présentation avec un tournage d’une journée et un travail de montage plus long, un devis de l’ordre de 1400€ est à envisager.

Bien entendu, un devis dépend de nombreux facteurs : matériel à mettre en place, complexité du montage, motion design à intégrer, déplacement…

Ton premier client ?

Ma première mission de jeune vidéaste a été de couvrir des championnats du monde d’escrime en Italie pour la fédération. Mission à effectuer en solo !

Mon premier contrat à Toulouse a été de réaliser 2 films de présentation pour ce qui est devenu aujourd’hui mon caviste préféré : Le Clos de François, Palais de Justice

Quel est ton cadre de travail ?

J’ai un bureau en coworking au “local du 36” rue Bernard Mulé, vers le port St-Sauveur. C’est là où je travaille quand je dois être derrière mes écrans.

Mais depuis la naissance de ma fille, je travaille une demi-journée au local, et une autre à la maison à travailler sur mes factures et mes devis pendant l’heure de la sieste.

Un conseil pour ceux qui voudraient se lancer en Freelance ?

Je crois que se constituer un réseau est important et cela pour 2 choses : trouver des clients et ne pas être seul. C’est important d’aller à la rencontre de partenaires, concurrent ou non.

Et une deuxième chose, ne pas se brader ! Etre indépendant c’est aussi apprendre à valoriser son travail, et facturer un juste prix c’est aussi se respecter.

Ton resto préféré à Toulouse ou sur la région ?

Chez Vicente, Rue Henri de Gorsse pas loin des Carmes !

A propos de Romain

Romain est un vidéaste freelance basé sur Toulouse. Il a quitté Paris et le salariat pour partir en sac à dos avant de s’installer comme indépendant à Toulouse dans la réalisation vidéo : films corporate, communication décalée, vidéo événementielle, motion design, vidéo 360… Romain a plusieurs cordes à son arc. Il prend en charge les projets vidéo depuis le premier RDV de brief jusqu’au montage. Il est également formateur.

Son site : http://www.60000km.fr/
Sa page Linkedin : https://fr.linkedin.com/in/romaincipiere
Twitter : https://twitter.com/romaincipiere
Sa page Facebook : https://www.facebook.com/profile.php?id=100014847750035
Ses ateliers vidéos : http://www.ateliervideotoulouse.fr/